On The Road


  • Accueil
  • > Skofja Loka
  • > Le jour oú j’ai rencontré d’autres volontaires en Slovénie…
« | Accueil | »

Le jour oú j’ai rencontré d’autres volontaires en Slovénie…

C’était á Brežice pour la fete d’anniversaire de Sébastien, un francais en volontariat á l’autre bout de la Slovénie.

Ils sont en colocation. ils sont 4 jeunes d’allemagne, d’espagne, d’italie et de france. et c’est pas la joie tous les jours on dirait. ils sont dans une toute petite ville de quelques 5000 habitants, vivent ensemble et partagent leurs chambres, travaillent ensemble et partagent leurs bureaux. Ils ne sont pas si jeunes que ca mais j’ai bien l’impression que certains agissent comme tel.

quand on a une vie ennuyeuse, on s’invente des problemes, on s’en créé plein, et ainsi on se donne une consistence, on existe, on est quelquepart et on se plaind… alors c’est ce que ces jeunes en volontariat font la-bas ensemble á Brežice, ils se reprochent les uns aux autres des inutilites. Et parfois aussi apres la fete, ils aiment bien aller s’isoler quelquepart. aller bouder avec un peu d’alcool dans le nez. et les copains ils aiment bien faire semblant de s’inquieter, et de faire comme si c’etait grave et que y’avait un probleme. alors ils vont trouver cette personne au bout de 45min d’affollement stupide et de responsabilisation infantine genre « nan mais atteeends hein, faut que je retrouve ma copine, elle va pas bien, elle a besoin de discuter » Ils aiment discuter comme si ils etait dans une série avec les bords flous ou un truc du genre Plus belle la vie. Mais par contre quand il s’agit de partager réellement leurs vies, alors rien ne va plus. machin ne fait pas assez la vaisselle, untel n’est pas assez ouvert, truc est vraiment bizarre quand il fait la fete, et gnagnagni et gnagnagna.. que des reproches, pas d’écoute. et surtout pas de remise en question de soi-meme, c’est toujours la faute des autres. et on s’y met a trois contre un a chaque fois hsitoire de bien l’enfoncer et de lui foutre les boules pour qu’il se sente mal le lendemain matin au petit déj. C’est comme si on avait 16 ans en fait et non pas 26 (si, si je vous jure, ils ont entre 25 et 28 ans… dingue hein?!)

et dans l’histoire chaque volontaire a son propre mentor un peu coincé, un peu trop jeune.. et tous ont le meme coordinateur de projet. ils sont dans une petite ville alors ils pourraient etre tous « friends » et gerer les problemes (s’il y en a)  correctement et aisement en petit comité, seulement ca n’est pas le cas. Comme expliqué before, c’est mieux de compliquer les choses, parce que c’est pas cool quand c’est trop simple. donc, meme si on s’amuse bien avec sa coordinatrice parce qu’elle est dynamique et qu’elle aime bien faire des activités comme á l’école pour tous nous réunir mais sans aucune autorité, juste avec une certaine hystérie (et ouais c’est vraiment arrivé en plein milieu de la fete : « allez on fait un evs-activity game ! ouais ! qui veut jouer ? youhou quelqu’un m’écoute ?! de toutes facons vous avez pas le choix. bon. je vais vous expliquer les regles… Matéo, écoutes ! truc qu’est-ce que tu fais, machin reviens… et on tire un ptit papier, on fait des superbes équipes mixte, et on joue tous ensemble together. ouais on est contents ! » bref. vous avez compris.) je reprend, meme s’ils aiment bien leur coordinatrice, ils aiment aussi á l’écarter de temps en temps et á l’exclure des discussions parce que sur le papier c’est la coordinatrice et que c’est pas á elle qu’on raconte nos aventures de Plus belle la vie en Slovénie. On se plait á mettre des limites, á se diférencier : lui c’est celui qui me donne des ordres et du travail, elle c’est celle qui ramasse pas les poubelles assez souvent, lui c’est celui que j’apprécie pas tant que ca mais il est cool quand meme parce qu’il a une voiture pour m’emmener dans des villes plus grandes, l’autre elle ne peux pas me comprendre parce qu’elle n’est pas volontaire comme moi.. On a un emploi du temps trés précis, réveil toujours á la meme heure, arrivée au boulot toujours á la meme heure, souper toujours á la meme heure, gymnatique á la meme heure, dodo á la meme heure (21h30 c’est bien, c’est pas trop tard), sortie un vendredi sur deux mais pas trop tard, et surtout on danse pas parce que c’est la honte.. mais malgré cet emploi du temps on a une vie trés compliqué, oulala, c’est vraiment dur d’etre volontaire á Brežice !

A Škofja Loka on a aussi des problémes avec nos poubelles ou pour faire la vaisselle. mais on en rigole, on met des petites étiquettes pour expliquer á ceux qui comprennent pas comment ca fonctionne, on fait les choses ensemble, on comprends mutuellement nos habitudes, on rigole et finalemeent c’est toujours les memes qui lavent la salle de bain. mais on s’en fout, c’est pas pour ca qu’on va se faire la gueule, on reste amis et on prend le temps de s’apprendre plutot que de se méprendre.

Notre coordinateur á nous on ne sait plus trop qui c’est finalement.. notre directeur, nos mentors, ils sont nos amis, tous se confondent. on part en week end avec eux, on fait la fete… et on se confie aussi quand on en a besoin pour des problemes existenciels concernant le fait de vivre loin de son pays dans une autre culture, et non pas parce que ma voisine de chambre ne fait pas son lit.

Merci á la team de volontaires de Brežice: la comparaison m’a permis de comprendre un peu plus la chance que j’ai. Haaa qu’est-ce que je suis contente d’etre á Škofja Loka, d’avoir mon propre emploi du temps que personne ne m’impose, d’arriver á communiquer avec les gens qui m’entourent, de partager mes aventures dans une sphére dynamique et de vivre simplement sans me prendre la tete avec une touche de folie que tout le monde partage. Alors la vie en Slovénie chez moi ca se passe pas sur Fr3, mais plutot dans un Kusturica !

La parfaite combinaison, de lieu, de personnes et de projets est ici et j’y suis. Karma, karma (ca c’est mon trip Earl du moment… pour ceux qui connaissent. Do good things, and good things happens!)


Laisser un commentaire

London State Of Mind |
C'est parti pour Tahiti !!! |
Mon séjour à Plzen et mes v... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jeremydrevet
| Pornic2010
| mon voyage au Japon