On The Road



Micro-climat Skofja-Lokatique

Bon j’ai déjà vu la pluie un peu ici mais jusque là, c’était pas grand chose.

Depuis que je suis arrivée il y a un orage à peu près tous les deux jours. Quand tu as super chaud, que tu n’arrives plus à dormir, que tu transpires comme un porc et que tu te crois presque en amazonie. Eh bien c’est le signe que l’orage arrive et c’est comme ça en alternance tous les deux trois jours depuis le début du mois. Alors bien souvent quand tu es dans cette configuration amazonienne, tu l’attends l’orage, tu l’attends avec impatience, parce que, et de une c’est beau, et de deux ça détend un peu l’atmosphère, ça fait baisser la pression et tu te sens plus frais.

Sauf que maintenant, je les attends plus les orages.

j’explique.

Ici à skofja loka, l’orage a la facheuse manie de bien te narguer. « oui oui j’arrive » qu’il te dit, parce que tu l’attends vraiment dans ta lassitude tanspirante. « j’arrive j’arrive, regarde les nuages, ainsi que le vent, et les oiseaux et les insectes ! » et puis trois heures après t’attends toujours, parce qu’il t’a posé un lapin l’orage, à chaque fois il te fait le même coup. Il se prépare, il te mets bien en haleine, mais c’est dans la vallée voisine qu’il va s’éclater.

Et de ton côté tu observeras les éclairs, tu entendras le tonerre, mais jamais tu ne trembleras. Il tourne autour de toi l’orage, il va jouer derrière les collines. Stroboscopes et courants d’airs, ta rivière se trouble mais aucune goutte n’y tombe.

Alors aujourd’hui c’est la fête, parce que l’orage il est venu s’excuser de te tromper. Il m’a réveillée ce matin. Une petite bise qui traverse l’appartement. Et la pluie qui se met à frémir. D’accord il n’a pas complètement explosé mais il s’est présenté. La dance a commencé, vagues de brume, blanc, gris, jaune et vert des feuillages… Il a été rapide, il s’est engouffré sur la ville par les vallées, il a passé  par dessus les collines a vive allure, il a tout encerclé dans ses nuages. Le ciel s’ouvrait puis se refermait, le vent s’est invité pour de bon et la pluie aussi. Et enfin le ciel éclate, une fois… puis deux. Le soleil revient par instant, l’orage repars, il me laisse ses nuages m’encercler et la pluie me bercer. Tout est blanc et silencieurx autour de moi et la pluie impose ses rythmes.

La tête dans nuages.

nuages lubnik


  1. ydkjdsirduauxiliaire de vieytdksjysd,ffk-rgi(çh écrit:

    ohhh avec impassience j’attend de te rendre visite!!!

    Citer | Posté 31 août, 2009, 21:12
  2. Marine écrit:

    Nous, un coup il pleut, un coup il fait, froid, lourd, chaud, il y a du vent.
    C’est pas le même climat.

    Citer | Posté 3 septembre, 2009, 16:38
  3. Papa écrit:

    Il ne faut pas prendre pour argent comptant tous ce que vous lisez sur Internet.
    Je viens de passer une semaine complete à SkofiaLoka et je n’ai vu que du beau soleil.
    Dans le ciel ; comme ds les yeux de Marie

    Citer | Posté 10 septembre, 2009, 17:08

Laisser un commentaire

London State Of Mind |
C'est parti pour Tahiti !!! |
Mon séjour à Plzen et mes v... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jeremydrevet
| Pornic2010
| mon voyage au Japon