On The Road


Bicycle Race comme une reine

Elle écoute les oiseaux la réveiller tôt le matin et l’accompagner toute la journée. Elle souris. Elle prends son petit-déjeuner seule sur le balcon et prends de nouveau des coups de soleil. Elle souris. Elle se sent bien. Elle fume. Il ne lui manque plus que les violons kitschs et les déclarations roses à paillettes. Elle souris. Elle n’est pas masochiste. Elle est amoureuse.

Mystère et boule de gomme. Le mot cours déjà, la rumeur s’alimente.
Elle y pense. Elles souris.

Elle a tenté d’oublier le reste, les mélanges, les mauvais sentiments et l’éphémère.
Elle se réveille enfin. Elle a arrêté de reculer. Elle a pris son temps. Elle s’est retournée pour avancer. Il a dit: « T’es là… ». Elle change ses perspectives.

Elle souris. Le printemps est là. Les crocus ont fait leur apparition partout et recouvraient entièrement les prés ne laissant même plus la place à aucune primevère… Haaa ces primevères… s’ils savaient les crocus! Elle souris encore plus. Elle avait gardé longtemps un vague souvenir des primevères de l’année dernière, ou de celle d’avant; elle ne se rappelle plus. Elle avait oublié de se réveiller. Elle avait oublié comme il était bon d’apprécier. À nouveau.

L’hiver l’avait gelée. Bloquée.
Et elle file sur son vélo. Elle va vite, vite, plus vite que le vélo c’est sûr, elle ne s’arrêtera plus.
Le vent lui fait pleurer les yeux. Elle n’a plus peur. Elle se sent en sécurité.
Elle ne sait pas où elle va. Elle y va.
Avec ou sans vélo.


que je vous emmène sur mon nuage…

La destination de mes rêves… qui m’a le plus plu ou qui me fait le plus envie…

J’ai l’impression de faire un devoir sur table en philo ou en géographie, je sais pas trop… le correcteur c’est monnuage.fr, un réseau social de voyageurs francophones. ils sont plûtot pas mal d’ailleurs comme startup, « vol pas cher » qu’ils disent, mais c’est surtout une très bonne plateforme de renseignements pour les voyageurs… bon pour l’instant ce n’est que le début, même si c’est déjà bien avancé et ça va très très vite. l’échange est intéressant alors je joue le jeu…

 J’ai parlé d’eux (et ça vaut le coup), maintenant je vais faire mon devoir sur table…

lire la suite »


Des photos, en veux-tu, en voilá…

Pour ceux qui réclament des photos…

Mon ami Gašper en a prises un certain nombre quand nous sommes allé faire un tour á l’autre bout de la Slovénie á Brežice et á Zagreb. Si tu veux voir l’album tu cliques ici.

Moi je prépare la vidéo qui arrivera prochainement.. ;)


Quelques coups de martinets et des chocolats… ou pas.

6 décembre. La Saint Nicolas.

Pour certains cette fête n’a rien de particulier, et le 6 décembre est un jour comme un autre.

Pour d’autres St Nicolas est l’ancêtre du Père Noël, il est vert, violet ou blanc mais surtout pas coca-cola. La légende raconte qu’il a sauvé des enfants d’un terrible boucher qui les avait kidnappés et séquestrés plusieurs semaines avant de vouloir les découper en morceaux et de les saler comme il l’avait déja fait auparavant. La tradition s’en suit que le méchant boucher et ses diablotins terrorisent et fouettent les enfants qui ont été mauvais et que St Nicolas quand à lui distribue des cadeaux et du chocolat aux enfants qui ont été sages tout au long de l’année.

lire la suite »


De la téléphonie mobile.

« -Marie j’ai essayé de te joindre 3 fois aujourd’hui, tu décrochais pas ! »

-ben t’avais qu’á laisser un message si c’était important… »

-ce que j’ai á te dire ne tient pas dans un message »

-… ? »

Quand je parle de message je pense aprés le bip sonore. Pour un slovénien un message n’est autre qu’un texto. le bip sonore et le répondeur automatique n’existe pas chez eux.

lire la suite »


Le jour oú j’ai rencontré d’autres volontaires en Slovénie…

C’était á Brežice pour la fete d’anniversaire de Sébastien, un francais en volontariat á l’autre bout de la Slovénie.

Ils sont en colocation. ils sont 4 jeunes d’allemagne, d’espagne, d’italie et de france. et c’est pas la joie tous les jours on dirait. ils sont dans une toute petite ville de quelques 5000 habitants, vivent ensemble et partagent leurs chambres, travaillent ensemble et partagent leurs bureaux. Ils ne sont pas si jeunes que ca mais j’ai bien l’impression que certains agissent comme tel.

lire la suite »


« T’as mis tes chaussons? »

Je crois que cette question me rappellera toujours mes vacances chez ma grand-mère… sourire.

Les slovéniens ont leurs propres chaussons, un peu comme les charentaises de chez nous mais en plus classe. Ça s’appelle les Copate, et tous les slovéniens en portent dès qu’ils rentrent dans une maison (ou un appart). En l’occurrence dans mon appart j’en ai deux paires héritées de mon ancien coloc qui doit certainement en avoir toute une collection. Seulement ils sont pas tout à fait à moi et j’ai pas le réflexe de les mettre dès que j’arrive à la maison. Et si jamais j’ai des invités c’est même pas la peine que je pense à les utiliser, ils sont déjà en train de les chausser.

J’ai même des amis qui en ont un panier entier pour prévoir les soirées avec de nombreux invités chez eux. Y’en a pour tous les goûts, différentes couleurs, différentes textures, toutes les pointures et assez pour 20 à 25 personnes ! Je vous jure !

C’est le passage obligé, quand t’arrives chez un slovénien, tu mets des chaussons. Limite ils se sentent mal s’ils ne les ont pas aux pieds… (c’est comme jouer de la flute, t’as la classe ou tu l’as pas.)

Haaa… la famille… haaa… la tradition…

vaš logo copale paniercopale otroki


La mort en poster

Le soir d’halloween, y’avait une grande fête à Ostriga. Et comme à chaque grande fête de ce type, j’ai rencontré de nouvelles personnes. J’ai discuté avec eux, j’ai rigolé, j’ai souris, j’ai même dancé avec certains. La fatigue commençant à se faire sentir, je leur lance un dernier regard ou un sourire et on se dit à bientôt. On pourrait même se dire à demain tellement la ville est petite.

Mais demain je ne le reverrais pas, ni après demain, ni jamais. Parce qu’il avait trop bu et qu’il a pris sa voiture, il n’est jamais rentré chez lui.

lire la suite »


En manque de rouge et d’odeurs

Ca y est je me suis habituée à la viande ici, maintenant faut que je me fasse à la quantité. en fait si tu cherches bien la charcuterie ici est juste fantastique !

Je me suis habituée au fromage aussi, héhé LE fromage ! Plastique tout autour comme le babibel, pas de couleur, pas de texture, pas de forme comme le babibel, pas d’odeur pas de goût comme le babibel, ha nan en fait je ne me suis pas habituée… bon en vrai y’a des couleurs et des tailles différentes. Tu as le choix entre le orange-babibel, le jaune-babibel, le rouge-babibel et euh ha oui le bleu-babibel (si, si). Et pour la taille ce ne sont que des formats familiaux, cette fois-ci, non pas comme le (mini) babibel, c’est plutôt carré avec une diagonale de 10 à 15 cm sur une longueur de 30 cm. Faites le calcul et imaginez un peu le truc. Tous rangés en ligne à la coupe (même pas en fonction de la couleur ou de la longueur.. grr) avec une tripotée de slovéniens qui hésitent devant ce désastre… je comprends pas.

lire la suite »


Je péte les plombs

La lampe de l’entrée a sauté. Pas de problème on passe pas énormément de temps là où on ne fait que ranger nos chaussures et sécher les parapluies. et au vu de la crasse qui s’accumule dans cette petite partie de l’appart  vaut mieux pas y mettre de lumiére…

Une des lampes du salon saute. C’est pas grave y’en a encore deux autres et de toutes façons, ce salon, c’est ma chambre. Donc y’a pas grand monde que ça dérange.

Dans la cuisine la seule lampe que l’on a est très faible, et comme il fait nuit à 16h30, quand celle ci a sauté, on s’est retrouvé un peu cons.

lire la suite »


12345...7

London State Of Mind |
C'est parti pour Tahiti !!! |
Mon séjour à Plzen et mes v... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | jeremydrevet
| Pornic2010
| mon voyage au Japon